Signalisation ferroviaire type-SNCF
Introduction à la signalisation


Accueil



Signalisation


Introduction

Signaux

Compléments

Destinations particulières

Vitesse

Contresens

Passages à niveau

Traction électrique

Gares

Autres indications

Signaux d'arrêt

Signaux de manœuvre

Signaux TGV

KVB, Crocodile (RS)

Vocabulaire


Forum



Contact



Liens



Notions

Quelques notions à connaître avant de lire les pages suivantes :

– l'agent de conduite est appelé mécanicien. Cette appellation reste inchangée depuis l'époque de la vapeur ;

– le régime de marche est la distinction entre la marche normale des trains et la marche en manœuvre ;

l'aiguillage est appelé aiguille. Le mot aiguillage désigne l'action de l'aiguilleur : donner une direction au train, c'est l'aiguiller ;

le signal est un élément transmettant des ordres ou des informations relatifs à la protection des circulations ;

la cible où sont affichés les feux de couleur s'appelle un panneau lumineux (ou plus simplement un panneau) ;

les mots cocarde et aile désignent les cibles colorées des signaux mécaniques ;

la cible pour indication auxiliaire, écrite ou en pictogramme, est appelée pancarte ou tableau.

A savoir aussi :

un élément en amont du train est un élément dont le train s'éloigne, et qui est donc derrière le train ;

un élément en aval du train est un élément dont le train s'approche, et qui est donc devant le train.

Souvenez-vous : le cours d'eau descend de la montagne vers la vallée.


Les signaux

Présentation

La protection des circulations a toujours été primordiale. Elle permet d'éviter toutes sortes d'accidents : nez-à-nez, rattrapage, déraillement...
Pour assurer cette protection, on utilise des signaux. Les signaux transmettent des informations ou des ordres, et ceux-ci doivent toujours être pris en compte. Sachant qu'un train en marche peut mettre beaucoup de temps à s'arrêter, un signal d'arrêt est normalement annoncé par un signal à distance.

1) Signaux d'arrêt

La catégorie des signaux d'arrêt peut être différenciée en trois parties :

Signal de protection : protège l'accès à une aiguille, une zone de manœuvres, un passage à niveau... ;

Signal de block : protège l'accès à une ligne séparant deux établissements ;

Signal de cantonnement (signal d'espacement) : protège l'accès à une section de ligne.

2) Signaux à distance

Signal annonceur : précède un signal d'arrêt ;

Signal d'arrêt différé : l'équivalent du signal annonceur, utilisé en block manuel (voir : « blocks »)

Aspects

1) Les signaux peuvent être :


mécaniques : sous forme de cocardes ou d'ailes mobiles ;
ou
lumineux : sous forme de panneaux lumineux.

simples : deux aspects possibles ;
ou
multiples : au moins trois aspects possibles.

2) Les signaux peuvent afficher :

l'aspect fermé : l'aspect (le plus) restrictif du signal ;
ou
un aspect ouvert : le ou un des aspects permissifs du signal.

Note : certains signaux peuvent afficher des aspects combinés.

3) Les différentes formes de signaux :



Un signal mécanique simple se présente sous la forme d'une cocarde ou d'une aile de couleur, mobile.

fermé, il présente l'aile étendue horizontalement, ou bien la cocarde dans un plan perpendiculaire à la voie (c-à-d. visible) ;
ouvert, il présente l'aile rabattue — en oblique ou verticalement —, ou bien la cocarde dans un plan parallèle à la voie (c-à-d. effacée).

Un signal mécanique multiple peut afficher plusieurs cocardes en même temps ; c'est la plus restrictive qui doit être observée.

Si des aspects combinables sont affichés en même temps, ils doivent être pris en compte en tant qu'aspect combiné.

Un signal lumineux est constitué d'un panneau noir avec une bordure blanche, sur lequel peuvent être affichés des feux de couleur.


Les pancartes et tableaux


Les tableaux indicateurs donnent des informations ou des ordres ne concernant pas la protection des circulations.
Ils concernent les limitations de vitesse, les indications de direction, les indications propres aux marches de manœuvre, et beaucoup d'autres indications spécifiques.

Les tableaux peuvent être :


fixes : toujours visibles ;
ou
effaçables : pouvant être masqués.

Et dans ce cas :

mécaniques ;
ou
lumineux.


Les blocks

Le block est un système permettant de superviser l'entrée des trains sur une voie séparant deux établissements.

L'envoi d'un train sur un block et sa réception par un établissement se font par l'intermédiaire de postes à relais,
où se trouvent les commandes relatives aux blocks.

Sur les lignes peu fréquentées, on utilise le block manuel (BM) ;
L'entrée sur une voie en BM est réglementée par un signal de block ouvert manuellement par un agent-circulation.

Sur les lignes à moyenne fréquentation, on utilise le block automatique à permissivité restreinte (BAPR),
qui est un système d'espacement par signaux en partie ou totalement automatiques.

Sur les grandes lignes, on utilise le block automatique lumineux (BAL), qui a remplacé le block automatique mécanique (BAM), qui est un système d'espacement par signaux automatiques permissifs, c-à-d. pouvant être passés à l'état fermé, sous certaines conditions.

Les lignes à voie multiple sont habituellement divisées en cantons, ce qui permet d'envoyer plusieurs trains sur le même block. Chaque canton est précédé d'un signal de cantonnement, entièrement automatique, commandant l'entrée sur le canton suivant.



Notes

L'aspect des signaux automatiques change selon l'état de la voie en aval sans être commandé par un poste de régulation.

Les signaux et les différentes indications sont normalement installés à gauche de la voie, et les trains circulent à gauche.

En Région Alsace-Lorraine, les trains circulent à droite et les signaux sont placés à droite, car les lignes ont été construites durant l'annexion allemande (1871–1918), et sur les chemins de fer allemands, les trains roulent à droite.



Continuer vers :

> Introduction à la signalisation
Signaux
Compléments de signalisation
Indications de destinations particulières
Tableaux de vitesse
Tableaux de contresens
Tableaux de passages à niveau
Tableaux de traction électrique
Tableaux de gare
Autres indications
Signaux d'arrêt
Signaux de manoeuvre
Signaux propres aux trains à grande vitesse
Contrôle de vitesse et répétition des signaux en cabine
Vocabulaire

Retour : signalisation

Carré Web, le monde du train!
© 2005-2010 Peter Bereczki
N'oubliez pas d'ajouter Carré Web, le monde du train! à vos favoris et restez informé des nouveautés du site grâce au forum.